Depuis 32 ans, Marie-Neige Sardin exerce le métier de libraire au Bourget. Depuis plusieurs années elle est l’objet de toutes les haines, de toutes les attaques parce qu’elle refuse de céder du terrain à la racaille de son quartier. Pressions, agressions, insultes, viol, saccages de sa boutique, mort de son chat, pressions sur sa fille… Depuis 2004, Marie-Neige Sardin n’a de cesse de se battre pour conserver son commerce, pour continuer à vivre de la manière la plus normale possible comme tout un chacun, au beau milieu d’une population livrée aux trafiquants, chefs de bande, voleurs, violeurs…

               

 

 


   

Sa présence dérange dans une ville où la racaille règne. Ses demandes d’aide et ses plaintes ne débouchent sur rien de concret. Les pouvoirs publics, les policiers, les juges, tous prennent partie pour les délinquants, arguant que la libraire est « folle ». Quand ils ne le disent pas aussi clairement, ils lui demandent à mots plus ou moins couverts de faire profil bas et de se soumettre. Dernièrement, Mme Sardin s’est plaint auprès de ses voisins du dessus qui faisaient une fête depuis 3 jours et 3 nuits de cesser de « faire la bamboula ». Pour cela elle a écopé de 2 jours de garde à vue dans des conditions totalement inacceptables

(vidéo : http://www.dailymotion.com/video/xe3cwx_marie-neige-sardin-apres-sa-garde-a_news#from=embed).

 

 

 

« Pour préserver leurs images, leurs inactions, leurs erreurs, leurs alliances, ils sont donc allés jusqu' au bout de leur délire collectif, transformer la victime que je suis et qui ose s'exprimer, en une vulgaire coupable raciste et nauséabonde, folle de surcroit. Sans doute, l'erreur qu'ils n'auraient jamais dû commettre, car si j'ai de nombreuses fois, alerté, écrit des mails, des courriers, aux diverses institutions, c'est justement pour tenter de trouver, un dialogue, un échange, un partage, une solution... » (son blog : http://le-bourget.over-blog.com/ )

            

 

 

 

 

Le 25 septembre 2010, Marie Neige a invité chacun à venir dans sa boutique, clients de longue date, voisins ou anonymes, touchés par son histoire. Ce fut l'occasion de lui apporter du soutien, du réconfort, de lui "tricoter un châle d'amour" pour reprendre ses mots. Durant cette après-midi dans sa librairie plusieurs individus sont venus dans l'intention de lui nuire mais voyant notre présence ils sont ressortis aussitôt. Marie Neige a également reçu un appel d'un individu la menaçant alors même que nous étions là.

Ces menaces et agressions sont son quotidien et personne n'agit pour lui venir en aide. Le maire du Bourget soucieux de donner une bonne image de sa ville lui demande de la mettre en sourdine. Des témoignages d'habitants du Bourget vont totalement à l'encontre de cette image d'Epinal : le Bourget est une ville où règne la violence, abandonnée aux mains des racailles en tout genre qui agressent, frappent, harcèlent, menacent. L'insécurité y est permanente y compris pour les enfants qui ne peuvent même plus jouer dans les jardins d'enfants. Un tel laxisme de la part des pouvoirs publics à quelque niveau que ce soit est inqualifiable et inacceptable. Honte à ce maire, M. Vincent Capo-Canellas, honte aux magistrats, honte à tous ceux qui ne lui portent pas secours.

Comment en est-on arrivé à un tel désastre en France ? Ce pays est en totale déliquescence alors qu'on nous fait croire que tout va bien, que l'insécurité baisse, qu'on s'en occupe en haut lieu. C'est faux, archi faux. Chaque jour des gens innocents se font tuer, violer, brûler, égorger, voler, poignarder et la seule chose qui préoccupe les élus c'est l'image de leur ville au détriment de la sécurité de leurs concitoyens.  Ce que cette femme vit est inacceptable et intolérable dans un pays comme la France. C'est un scandale et il est plus qu'urgent de le dénoncer !

Voici la vidéo du 25 septembre dans la librairie de Marie Neige :

 

 

  http://www.enquete-debat.fr/archives/lappel-au-peuple-de-marie-neige-sardin

 

Lien vers le compte-rendu du délibéré concernant l'affaire de la "bamboula" :

http://refairelemonde.canalblog.com/archives/2011/06/10/21368616.html