Quel débat ! Quel duel ! Quel souffle !
Si on a bien compris, l’une est pour une gauche dure, l’autre est contre une gauche molle, mais pour une gauche solide ! Cela change tout !
Si on a bien compris, il faudra une transition écologique, c’est très important. Si on a bien compris, non à la règle d’or, mais oui à son application !
Si on a bien compris, sur le budget, tous deux sont pour réduire les déficits, voire pour parvenir à l’équilibre budgétaire, mais l’un est pour dire que cela sera fait en 2017, l’autre dit « Faut voir ! »
Si on a bien compris, si les syndicats ne sont pas d’accord, il ne peut y avoir de réforme, il faut le consensus citoyen…
Si on a bien compris, ils veulent tous les deux que l’Etat ait moins de fonctionnaires, mais que les Régions (qui ont doublé leur nombre de territoriaux en dix ans) en aient davantage !
Si on a bien compris, les retraités devront travailler plus longtemps, mais avec les socialistes, c’est moins injuste qu’avec Sarkozy !
Si on a bien compris, sur l’école, il faut plus de moyens, mais il y a trop de redoublements en France (ah bon ?), et il faut davantage d’enseignants !
Si on a bien compris, les duettistes, qui étaient pour la concurrence libre et non faussée en 2005, qui sont pour le libre échange depuis toujours, nous racontent qu’il ne faut pas que les forts soient trop méchants avec les faibles ! Si on a bien compris, la démondialisation de Montebourg, c’est la même chose que le mondialisme d’Aubry-Hollande !

Si on a bien compris, on se demande pourquoi les socialistes au pouvoir dans 11 pays européens sur 15, dont la France, en 1997, n’ont pas mis en application les brillantes idées Hollande-Aubry.
Si on a bien compris, s’il n’y a plus de politique industrielle en France, c’est à cause du seul Sarkozy, et absolument pas à faute de l’Union européenne et des socialistes.
Si on a bien compris, les socialistes sont étrangers à la situation des Grecs. Si on a bien compris, eux qui nous expliquaient il y a 18 mois que grâce à l’euro, les Grecs étaient sauvés, commencent à envisager que les Grecs ne rembourseront jamais !
Si on a bien compris, avec eux au pouvoir, les banques vont voir de quel bois ils se chauffent !

Si on a bien compris, Aubry-Hollande, qui ont voté Lisbonne avec Sarkozy, nous disent aujourd’hui, sans vergogne, qu’il faut changer les règles européennes.
Si on a bien compris, il faut laisser l’Europe à 27, même si cela ne marche pas, mais avec un premier cercle qui décide pour les autres ! Si on a bien compris, quoi qu’il arrive, il faut davantage d’Europe !
Si on a bien compris, avec la victoire du SPD allemand, tout va changer !
Si on a bien compris, il faut dire la vérité à la Turquie, mais il faut qu’elle continue à avancer, et ne pas lui fermer la porte !
Si on a bien compris, battre Sarkozy est nécessaire, pour que les gens soient heureux en France quand les socialistes seront au pouvoir !
Si on a bien compris, il faut un président solidaire et respectueux, qui préfère la justice à l’injustice !
Si on a bien compris, Martine, qui a été numéro deux d’un gouvernement, dirige une grande ville, et a travaillé dans une grande entreprise, a une expérience que n’a pas François…
Si on a bien compris, Martine a trouvé le parti de François, en 2008, dans un bordel sans nom !
Si on a bien compris, Martine est claire, et pas François qui est plutôt flou…
Si on a bien compris, François est tenace, et a commencé la politique très jeune, et il veut du neuf !
Si on a bien compris, les immigrés vont voter aux élections locales, parce que le Sénat est de gauche, et que cela est un vrai progrès ! Cette fois, cela sera fait, ils sont tous les deux d’accord !
Si on a bien compris, Martine incarne les valeurs de la France, parce qu’elle défend un Etat palestinien et qu’elle est contre le discours de Dakar…
Si on a bien compris, Martine veut de la morale en politique, comme le démontrent les socialistes à Marseille et à Lille.
Si on a bien compris, François veut une république exemplaire, ce qui, venant de celui qui a dirigé un Parti socialiste qui a élu de manière plus que contestée Aubry en 2008, prend toute sa saveur.
Si on a bien compris, Martine veut un changement profond, parce qu’elle est femme.
Si on a bien compris, François pense que le meilleur choix, c’est lui, parce qu’il est un rassembleur.
C’est le résumé de la bouillie auquel les Français ont eu droit, pendant deux heures, pour clôturer la campagne de primaires qui ont cannibalisé les médias depuis plusieurs semaines, alors qu’elles ne regardaient que les militants socialistes.

Si on a donc bien compris, la « nouvelle civilisation » est en route, dans une France où il n’y a aucun problème avec l’islam, aucun problème avec l’immigration, aucun problème avec une insécurité qui bien sur n’a aucun rapport avec l’islam et l’immigration, et pas davantage de problème laïque, identitaire et civilisationnel…
Les Français apprécieront, en restant majoritairement chez eux, dimanche prochain…

Martine Chapouton

http://ripostelaique.com/debat-hollande-aubry-de-la-bouillie.html