25 janvier 2007

La silhouette n'était pas jolie

    Le mot "silhouette" date du XVIIIe siècle et provient du contrôleur général des finances Etienne de Silhouette. Devenu impopulaire parce qu'il voulait imposer les terres des nobles, on le caricaturait en reproduisant son profil en noir sur un fond blanc.
Posté par potalalibre à 12:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 janvier 2007

L'origine de "J'ai du bon tabac"

  C'est un abbé qui est à l'origine de cette chanson (l'abbé de L'Attaignant né en 1697) et qui, chanoine à Reims, était également chansonnier à Paris où il menait une vie quelque peu dissolue puisqu'il lui arrivait de finir sous la table en fin de repas ! Selon son humeur du moment il pouvait aussi bien composer une chanson religieuse que grivoise. Comme quoi...
Posté par potalalibre à 01:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2007

Le remède de bonne femme n'est pas ce qu'on croit

  Eh non. C'est une expression latine à la base "bona fama" qui signifiait "bonne renommée". Sa traduction en vieux français "un remède de bonne fâme" est devenue "remède de bonne femme", l'usage du mot fâme s'étant égaré quelque part dans les couloirs du temps même s'il nous a laissé l'adjectif "fameux" et "mal famé" toujours usités de nos jours.
Posté par potalalibre à 18:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 janvier 2007

Abracadabra !

  Abracadabra est une formule magique populaire qui vient de l’araméen abra-ka-dabra « il a créé comme il a parlé ». Au Moyen Age, cette formule était utilisée comme incantation pour soigner les maladies puis elle a été ensuite reprise par les prestidigitateurs pour ajouter du suspense à leur tour.
Posté par potalalibre à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2007

Mieux vaut ne pas rentrer bredouille

  Du XIIe au XIXe siècle le jeu de trictrac était très en vogue et se jouait à deux, chacun des deux joueurs ayant deux dés et quinze dames. Le but était de gagner douze trous et lorsqu'un joueur gagnait tous les trous sans même que son adversaire ait eu le temps de jeter ses dés on disait qu'il "jouait bredouille » donc qu’il n’avait rien gagné. Par la suite, l'expression a pris le sens d'"être ivre" puis on l’a utilisée ensuite pour qualifier les femmes qui n’avaient pas été invitées à danser lors d’un bal.... [Lire la suite]
Posté par potalalibre à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2007

Vous en connaissez qui soient "copains comme cochons" ?

  Le cochon dont il s’agit est une déformation du mot soçon, lui-même parfois modifié en chochon, qui signifiait « camarade » ou « associé ». Au XVIe siècle on parlait de « camarades comme cochons », puis l’ami a remplacé le camarade à la fin du XVIII siècle pour être à son tour remplacé par le copain au XIXe.
Posté par potalalibre à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 janvier 2007

Mais qui est donc l'Oncle Sam ?

  L’origine de l’Oncle Sam daterait de la guerre de 1812 où les militaires de la base de Troy dans l’état de New York recevaient des caisses de viande marquées « U.S. ». Ils s’en amusaient en les traduisant par « Uncle Sam » en raison du nom de leur fournisseur Samuel Wilson. En 1961 le Congrès a reconnu à « Uncle Sam Wilson » l'origine de ce symbole des États-Unis. Le personnage d’Oncle Sam a été utilisé pour la première fois dans une bande dessinée politique d’un certain Thomas Nast puis utilisé par l’armée pour recruter de... [Lire la suite]
Posté par potalalibre à 17:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2007

Si vous avez un nom à coucher dehors, c'est pas de chance

  Cette expression date d'une époque où lorsqu'une personne perdue voulait demander le gîte à des inconnus elle devait décliner son nom qui déterminait si sa demande était acceptable ou non. Un nom à résonance "chrétienne" était la garantie d’avoir un lieu où dormir, de même que dans les auberges les personnes au nom « bourgeois » obtenaient plus facilement une chambre, les autres n’ayant plus qu’à « coucher dehors ». De nos jours le sens s’est quelque peu modifié puisqu'on emploie l’expression pour un nom difficile... [Lire la suite]
Posté par potalalibre à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2007

Quand on attend la petite souris

L’origine de la petite souris viendrait d'un conte français du XVIIIe siècle « La bonne petite souris » qui raconte l’histoire d’une souris qui se change en fée pour aider une gentille reine à vaincre un méchant roi en se cachant sous l'oreiller du roi puis en faisant tomber toutes ses dents. Une croyance populaire voudrait que lorsqu'un animal mangeait une dent de lait la dent permanente prenait alors les caractéristiques de l'animal, d’où le fait de donner des dents de lait aux rongeurs pour que les dents des enfants... [Lire la suite]
Posté par potalalibre à 16:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2007

Pourquoi vous tombe-t-on dessus à "bras raccourcis" ?

  L’expression apparaît dans le premier dictionnaire de l'Académie en 1694 avec la définition de "sans aucune mesure, très violemment". Le bras dont il s’agit n'est pas le membre mais la manche tout comme dans l’expression "en bras de chemise". Il s’agissait quand on voulait se battre de remonter ses manches donc de les raccourcir.
Posté par potalalibre à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]