Le malheureux Jack Lang traverse décidément une passe difficile. Epinglé par toutes les féministes pour l’esprit de caste qu’il a affiché, lors de l’affaire DSK, en osant dire « Il n’y a pas mort d’homme », (1) son nom est à nouveau prononcé, sur certains sites, suite aux incroyables propos de Luc Ferry, parlant d’un ancien ministre qui aurait été pris dans une partouze pédophile, au Maroc, et rapatrié d’urgence en France, sous la protection de l’Elysée. (2) Une affaire que l’ancien chef des Renseignements généraux, Yves Bertrand, avait déjà évoquée sur l’antenne des « Grandes Gueules ». (3)

Cette révélation est extrêmement grave. On ne voit pas pourquoi Luc Ferry raconterait des mensonges au Grand journal de Canal Plus. C’est donc un nouveau schisme qui guette une classe politique déjà fortement ébranlée, en quelques semaines, par les affaires DSK et Tron, qui sont, naturellement, toujours présumés innocents. Au-delà des rumeurs, vraies ou malveillantes, qui circulent sur Jack Lang, il ne paraît pas inutile d’en rester sur le seul terrain politique, et de retracer le bilan globalement négatif d’une caricature de bobo socialiste dont Lionel Jospin disait lui même qu’il ne supportait pas « sa futilité, ses approximations, sa grandiloquence, son côté « paillettes », son amour des « love Parade » et des grands travaux, sa soif de gloire, d’honneurs et d’argent. » Rien que ça !

Il est vrai que Jack Lang a cumulé, durant douze années, les postes de ministre de la Culture et de l’Education, dans différents gouvernements… et donc les occasions de faire beaucoup de dégâts… Et la liste en est longue :

- Manifestant le même esprit de caste pour défendre Roman Polansky que pour défendre Dominique Strauss-Kahn, il avait apporté son soutien à Frédéric Mitterrand, son successeur au ministère de la Culture, qui, oubliant qu’il était ministre, et représentait la France, avait, lui aussi, soutenu de manière peu décente le cinéaste inculpé de viol sur mineure.

- Sans doute fasciné par l’exemple de Bernard Kouchner, rallié à Sarkozy en 2007, il a beaucoup irrité ses petits amis socialistes, par sa cour peu discrète au nouveau président de la République. On se souvient notamment que c’est grâce à son vote que la majorité avait réussi à faire adopter un changement de constitution. (4) Nicolas Sarkozy en ne le nommant pas dans son gouvernement, ne lui montrera guère de reconnaissance.

- En 2009, il est, avec Jean-Marie Le Pen, le seul homme politique national à accepter l’invitation du centre Zahra, pour célébrer les 30 ans de la victoire des ayatollahs, en Iran. (5)

- En 2007, il fait partie des candidats aux primaires socialistes, face à Strauss-Kahn, Fabius et Royal. Pendant ces primaires, Jack Lang fait partie des plus féroces détracteurs de la présidente du Poitou-Charentes, évoquant ses graves incompétences. Néanmoins, mal en point dans les sondages, il retirera sa candidature, et se ralliera alors à Ségolène Royal !

- En 2005, il est le porte-parole de la direction du Parti socialiste, lors du référendum sur le Traité constitutionnel européen. Avec le succès qu’on connaît…

- En 1995, il postule déjà à la primaire socialiste, mais se prend un violent tir de barrages des rocardiens, emmenés alors par Manuel Valls. Daniel Vaillant, sans doute en service commandé pour Jospin, va jusqu’à dire que « Lang est un déshonneur pour la gauche ».

- Il est maire de Blois de 1989 à 2000, et régulièrement élu député. Il décide d’abandonner sa mairie, en l’an 2000, pour postuler à la mairie de Paris, misant sur son immense prestige lié à son passage au ministère de la Culture. Manque de chance, les socialistes parisiens ne l’entendent pas ainsi, et Bertrand Delanoé lui inflige un cinglant camouflet en remportant la primaire… et ensuite la mairie de Paris. Ne doutant de rien, Jack postule de nouveau, en 2001, à la députation, à Blois… et se prend, bien sûr, une veste mémorable. Mais la direction du PS lui trouve alors une circonscription imperdable, dans un bastion ouvrier, à Boulogne, et le voilà qui redevient député !

- Inconditionnel de la charte des langues régionales minoritaires, Jack Lang entreprend de les faire entrer dans l’Education nationale, et défend l’intégration des écoles Diwan – où on ne parle que breton, par immersion, et où on ne doit pas utiliser le Français. Il est recalé par le Conseil d’Etat. (6)

- Prenant autant de libertés avec la République une et indivisible qu’il en prend avec la laïcité, il se distingue en cautionnant le financement de la cathédrale d’Evry par des fonds publics. En 1993, l’église catholique obtient, avec ce qu’on appelle les accords Lang-Cloupet, un accord inespéré, grâce auquel les fonds publics sont appelés, entre autres, à financer la formation des enseignants du privé ! (7)

- N’ayant rien à refuser aux Eglises, le ministre de l’Education nationale se distinguera également en autorisant les adventistes du 7e jour à ne pas fréquenter les cours des écoles publics le samedi, et en sommant les enseignants de compenser cette absence durant la semaine !

- Il sera, naturellement, comme ministre de l’Education nationale, un grand défenseur des pédagogistes, et se distinguera pas cette phrase inoubliable : « Il faut introduire à l’école une diversité d’activités suffisantes pour lutter contre l’ennui ou l’absence de motivation des élèves ». Apprendre à faire des bracelets en macramé plutôt que d’étudier Victor Hugo, Voltaire ou autres auteurs ennuyeux, cela c’est moderne, coco !

- Toujours prompt à s’emballer pour l’art quand il vient des « djeunes », notre ministre de la culture, contrairement à un Pierre Perret, trouvera toutes les qualités au rap, (8) et bien sûr, verra dans les tags – qui, faut-il le rappeler, sont souvent un accaparement illicite de l’espace public – des oeuvres d’art « formidââââbles ».

- Peu regardant sur une certaine déontologie, le ministre ne voyait aucun inconvénient à ce que son épouse Monique soit chargée de mission à son ministère. Il ne verra pas davantage à dire au fait que celle-ci, comme le révéla « Le Canard Enchainé » soit salariée par une filiale de la Lyonnaise des Eaux, à raison de 25.000 F par mois, dans une entreprise où elle n’avait jamais mis les pieds ! Difficile, face à une telle générosité, de demander la nationalisation de l’eau, comme certains affreux gauchistes du Parti socialiste (fort peu nombreux, par ailleurs) le revendiquaient, parfois, à la veille d’un congrès. Comme dit le vieil adage, « ne mords pas la main qui te nourrit ». (9)

Voilà, rapidement dressé, l’oeuvre d’un baron de la Mitterrandie, qui, depuis la place des Vosges, n’aura jamais à assumer les conséquences de la politique catastrophique qu’il a menée, avec ses pairs, depuis trente ans. Voilà un « dit socialiste » qui a parfaitement su dilapider l’argent public. Au nom d’une vision élitiste de la culture, méprisant la culture populaire, on ne compte plus les milliards dilapidés dans des grands travaux dont on n’a pas toujours vu l’intérêt, sans parler des festins luxueux qui se multipliaient à son ministère pendant que les socialistes appelaient le peuple à la rigueur. Voilà le personnage qui entendait, fort de sa popularité chez les « djeunes » devenir notre président de la République !

Consolons-nous en disant que les Français ont échappé à Rocard en 1981 et en 1988, à Delors en 1995, à Jospin en 2002, à Royal en 2007, à DSK en 2012… et à « Djack » tout au long de ces années !

Lucette Jeanpierre

(1) http://www.youtube.com/watch?v=Lmzdhn9E7Es

(2) http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=WUoHbAE6bM8#at=10

(3) http://e-deo.typepad.fr/mon_weblog/2009/10/r%C3%A9v%C3%A9lation-dyves-bertrand-un-ministre-p%C3%A9dophile-na-pas-%C3%A9t%C3%A9-inqui%C3%A9t%C3%A9.html

(4) http://www.france24..com/fr/20080722-reforme-constitution-approuvee-justesse-vote-institutions-sarkozy-dati-montebourg

(5) http://ripostelaique.com/Le-Pen-Soral-Dieudonne-et-Jack.html

(6) http://www.liberation.fr/societe/0101371895-coup-d-accelerateur-pour-les-langues-regionales-a-l-ecole

(7) http://www.atheisme.org/ps2.html

http://bernard.lecomte.pagesperso-orange.fr/cathedrale-evry/textes/controve.htm

http://www.democratie-socialisme.org/spip.php?article505

(8) http://www.dailymotion.com/video/x5y1f7_jack-lang-a-propos-du-rap_news

(9) http://www.oxygene.re/exportation/pdf/?id=142069&table=actualites

http://ripostelaique.com/jack-lang-revait-lui-aussi-detre-president-de-la-republique.html